La formation pour demain, épisode 4 : le « Learning by doing » ou apprendre en faisant

LE LEARNING BY DOING

Sous ce néologisme, se cache un concept qui n’a rien de nouveau mais qui présente dans son application actuelle quelques subtilités.

Il désigne aujourd’hui une méthode qui nécessite que l’apprenant démarre par l’action avant l’approche théorique.
Il est basé sur une alternance pédagogique.
Les mises en situation, les études de cas, les serious game, les tutoriels sont autant d’approches qui mettent en avant le « Learning by doing ».
Les forums sur les plateformes LMS, l’existence des communautés d’apprentissage via les réseaux sociaux permettent quant à eux de créer du lien entre les différentes étapes du « Learning by doing ».

Le Digital Learning favorise ainsi la multiplicité des supports.

L’apprentissage par la pratique est obtenu par les apprenants à partir de leur propre expérience.
Pour qu’il soit efficace, l’apprenant doit :

  • être actif par rapport à son environnement,
  • bénéficier d’un retour par un tiers (formateur, encadrement, groupe…),
  • en langues, il doit mettre à profit, voire créer, toutes les situations qui lui permettront de mettre en pratique les notions apprises en cours avec le formateur.

Pour autant, FAIRE ce n’est pas nécessairement apprendre et cela ne suffit pas.

En effet, on peut apprendre de ses erreurs mais on peut aussi ne pas surmonter les échecs et interrompre sa formation.
Le rôle du formateur est donc capital : il doit savoir animer son cours habilement et faire le lien entre la théorie et la pratique.

logo
certifications
7 Cité Paradis 75010 Paris
Tel : 01 48 24 11 85
Fax : 01 48 24 11 84
Email : ac.langues@aclangues.com