Réforme de la formation professionnelle : enfin ouverte aux travailleurs indépendants !

Le statut de travailleur indépendant apparaît aujourd’hui comme une voie que les actifs choisissent de plus en plus.  En 2017, on observe une hausse de 4,8% du nombre d’entreprises individuelles et de micro-entreprises créées, soit 591 300 structures.

Si vous êtes vous-même travailleur indépendant, alors bonne nouvelle !
La réforme de la formation professionnelle ne vous a pas oublié. Autrefois réservées aux salariés en entreprise, les formations sont indispensables dans l’évolution d’une carrière quel que soit votre statut professionnel. Obtenir de nouvelles compétences ou tout simplement passer le code de la route constituent de réels atouts pour les actifs.
En tant que travailleur indépendant, ces opportunités peuvent être même déterminantes dans le bon fonctionnement de votre entreprise individuelle.

CPF et travailleurs indépendants

A compter du 1er janvier 2018, le Compte Personnel de Formations sera désormais accessible aux travailleurs non-salariés. Une décision prise par le gouvernement qui arrive seulement 3 ans après la réforme de 2016.
Cependant, les travailleurs indépendants ne pourront pas accéder directement à toutes les formations offertes aux salariés.Même si toutes les formations proposées aux salariés ne sont pas directement accessibles aux travailleurs indépendants, celles-ci pourront l’être après évaluation au cas par cas auprès d’un OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés).

Qui sont les actifs éligibles ?

Depuis le 1er janvier 2018, le CPF est accessible aux :

– travailleurs indépendants,
– membres d’une profession libérale ou non salariée et leurs conjoints collaborateur,
– artistes-auteurs,
– employeurs de moins de 11 salariés dans les secteurs de la pêche et de la marine.

Alimentation du CPF :

Selon le texte de loi, et sous réserve que vous vous soyez acquitté du paiement des contributions au financement de la formation professionnelle, voici comment votre CPF est alimenté :

– 24 heures par année civile d’exercice,
– jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures,
– puis 12 heures par année de travail, dans la limite d’un plafond de 150 heures.

Si le paiement de la contribution au financement de la formation professionnelle n’est pas suffisant, votre CPF sera diminué au prorata de la contribution acquittée.

Lorsque l’on détient sa propre affaire, il est primordial d’évoluer en acquérant de nouvelles compétences. Les formations ont pour objectif de vous faire avancer afin de vous donner les clés d’une réussite dans votre secteur.

logo
certifications
7 Cité Paradis 75010 Paris
Tel : 01 48 24 11 85
Fax : 01 48 24 11 84
Email : ac.langues@aclangues.com